une soirée pas banal!

La fin de journée du 8 juin ne fut pas de tout repos pour nous. Elle sera rangée dans la case « soirée de merde » mais on en rigolera dans 15 ans.

Tout a commencé dans une ambiance « chaleur suffocante ». J’était en mode paréo à moitié à poil, gros ventre et rien à foutre. Nous venions de nettoyer l’énième pipi au lit de Numérobis et nous remettions dans notre partie de Civilization pendants que les Girls mattaient un épisode des mystérieuses citées d’or (valeur sûre).

un intru vint toquer à la porte est perturber notre apparente zennitude. C’était notre cher voisin.

La nouvelle est tombée sur nos têtes.

Les chats, nos 4 emmerdeurs de chats, font …  caca… dans leur jardin…

WTF?!

Première pensée:

          « putain fait chier. »

Deuxième pensées de détournement du problème, humaine il faut l’avouer:

« putain il abuse, c’est pas comme si on était venu se plaindre parce que son racaillon de fils fou le bordel devant chez nous, avec sa musique de merde et ses conversations hyper évolué avec ses potes, environ TOUT les weeks ends en début de soirée OU le putain de clebar qui n’arrête pas d’aboyer nuit et jour »

Troisième pensées méa culpa:

« putain de chat, ils abusent »

Donc nous voilà partit en mode big conversation « que faire », plan d’attaque, solution et prise de tête. Il en est resorti la solution des moustiquaires à chaque fenêtre à la Mc Giver, connaissant mon homme vachement bricoleur (IRONIEEEE), je suis légèrement inquiète! Bref, je vous passe les détails des autres solutions que j’ai pu lui sortir… je suis enceinte, ne l’oublions pas!

Mais nous sommes d’accord pour nous dire qu’il est temps de passer dans la classe « propriétaire », mais ça c’est un autre sujet.

L’orage psychologique passe et laisse la place à la tempête. Car, qui dit chaleur étouffante, dit Orage!

Pas le petit qui pète et qui fait des éclairs tout mignon, NON NON NON! Le méga, celui avec de la grosse grèle et du vent.

Deuxième effet KissCool, la maison part en couille!

Le garage prend l’eau (donc tout le bordel dedans également, dont le précieux parc que nous devions installer pour NuméroTer, il est entrain de sécher à l’instant même), il pleut dans la cuisine, donc dans les chiottes de l’étage donc le toit prend la flotte. M’Kay!

Les Girls sont en mode surexitation intense, ça crie, ça court, mon homme cri et court également… avec son saut …

…  et moi je suis dans mon fauteuil avec mon gros bidon que je protège de tout ça, je me dis qu’il ne sortira jamais avec un bordel pareil, je les regarde et je me dis, « Ok j’ai compris le message, on va se barrer de cette maison, pas besoin de nous faire tomber le ciel sur la tête »

Car oui, je suis du genre « tire une leçon de chaque évènement ».

Sauf que là, le message est arrivé puissances 2, les chats puis la tempête de grêle.

Merci, je ne suis pas stupide, j’ai COMPRIS!

Le repas passe, les pompiers égalements, la soirée s’apaise… Nous sommes sur les rotules devant l’arme fatale 3, les 4 chats et le chien nous regardent, pensent qu’ils ont réussi avec succès leur plan d’attaque: nous faire chier un max.

Mais! Ils n’ont pas encore compris qu’ils ne pourront plus sortir de la baraque, car nous aussi avons un plan d’attaque pour les faires chier un MAX.

Fucking cats!…

IMG_1365IMG_1366

Publicités

4 réflexions sur “une soirée pas banal!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s